Chrétiens Orientaux sur France 2, une émission des Églises orientales présentes en France. Vie et Foi des Chrétiens d’Orient.

Décès de l'ancien Archevêque majeur des Gréco Catholiques Ukrainiens

Hommage de Mgr Borys, l'évêque de la France

 

Cardinal Liubomyr HUSAR, père spirituel de l’Ukraine

husar

 Sa Béatitude Liubomyr était le père spirituel de l’Ukraine d'aujourd'hui, mais aussi de beaucoup d’entre nous.

Je connais sa Béatitude pour ainsi dire depuis toujours ; de vue aux Etats-Unis, quand je venais avec mes parents au camp de vacances d’été. Déjà à l’époque, il captivait les jeunes, et les vieux, l’intelligentsia et les gens simples par son authenticité et son humour.

Il a été notre directeur spirituel au séminaire à Rome et mon confesseur personnel. Puis, en Ukraine, pendant près de vingt ans, il m'a pris comme collaborateur.

Né en 1933 dans la ville de Lviv, polonaise à l’époque, il a subi la vie sous occupations soviétique, puis nazie de l’Ukraine occidentale avant de fuir les bombes vers l’Autriche en 1944. Là il étudia au lycée et appris parfaitement l’allemand, et le latin.

Il s’installa aux Etats-Unis en 1949. A Washington et New-York, il suivit des études universitaires avec pour spécialisation la philosophie.

Après avoir servi comme prêtre en paroisse, enseigné au séminaire les langues étrangères et la philosophie, il termina un doctorat en écclésiologie et eucuménisme à Rome.

Devenu moine de l’ordre studite, il fut secrètement ordonné évêque par le cardinal Josef Slipyi en 1977.

A l’époque, l’Eglise gréco-catholique ukrainienne survivait illégalement en Union soviétique depuis déjà 30 ans. C’est pourquoi, son ordination et son statut d’évêque demeurèrent un secret car il était destiné à être évêque de réserve pour l’Eglise des catacombes. Ainsi continua-t-il simplement sa vie monastique et son métier d'enseignant durant 19 ans tant à Rome qu’en Ukraine, nouvellement indépendante.

En 1996, Le Saint Pape Jean-Paul II reconnaît publiquement la consécration épiscopale de Monseigneur Liubomyr Husar.

En 2001, l’Eglise gréco-catholique d’Ukraine le choisit pour chef.

Les 15 dernières années furent des années de défi pour une société Ukrainienne post-communiste traumatisée et vivant un bouleversement social profond. Durant ces années, témoins de la Révolution Orange et de la Révolution de la Dignité, puis durant les 3 dernières de guerre, il a été considéré La plus haute autorité morale du pays respecté de tous, bien que chef d’une église minoritaire.

Le Cardinal Liubomyr était doté de nombreux talents – spiritualité, intelligence, sensibilité, avec une grande imagination et une remarquable capacité à communiquer. Il prêchait et chantait avec une belle voix de baryton résonnant. Il a dû être le meilleur prédicateur de notre Eglise des cinquante dernières années.

Mais il était avant toute chose, un homme de prière, un moine, qui avait soif de communion avec Dieu. En tant que prêtre, archimandrite, chef d’église, il priait sans cesse pour être en union avec Dieu et conduire les autres vers une telle communion.
Pour lui, il était important, que les Eglises soient dans l'unité - il a écrit un doctorat sur le Métropolite Andreï Sheptytskyy, sa théologie, sa spiritualité, son désir de réconciliation des chrétiens.

Il a rassemblé les Evêques du synode de notre Eglise, qui étaient profondément désunis au moment de son élection.

Il rassemblait les Ukrainiens des différentes confessions, ou sans confession, devenant pour eux un père spirituel et La plus haute autorité morale du pays.

Il était aimé des chauffeurs de taxi, écouté par les jeunes et les moins jeunes, les entrepreneurs, les artistes, par les paroissiens pratiquants et ceux qui n’étaient pas membres de l’Eglise gréco-catholique ukrainienne. Il aspirait à élargir cette unité et à rassembler les membres de son Eglise et ses compatriotes en général. Le cardinal a contribué à la réconciliation entre les Ukrainiens, les Polonais et les Juifs. Il a rêvé de la fin de la guerre et de paix avec la Russie…

Sa Béatitude Liubomyr nous a laissé en héritage deux traits particuliers de son caractère, qui nous forcent à réfléchir et nous appellent aux vertus correspondantes :

Dans le monde, dans notre pays, partout, existe une grande soif de pouvoir et le désir de le conserver à tout prix. Lui a délibérément abandonné le pouvoir, l’a rendu, et a étonné toute l'Ukraine par son retrait en 2011, fait sans précédent pour un chef de son Eglise. Il a tout simplement rendu le pouvoir...

Le cardinal vivait de façon très humble, possédait très peu de choses, n’aimait pas le luxe. Bien sûr, pour la liturgie et pour rendre gloire à Dieu, il suivait la riche tradition byzantine, la beauté des célébrations, et de la louange à Dieu.

Mais il avait des gouts très simples. Cette modestie et simplicité prévalaient également dans ses relations avec autrui. Il savait communiquer facilement avec tout le monde, dans différentes langues, dans différents pays et continents. Sa façon de communiquer était toujours tintée de petites perles d’humour, et d’auto-dérision. Sa Béatitude savait vraiment rire d’elle-même. Dans cet humour apparaissait son intimité avec Dieu, car humour et mystère sont cousins proches du sacré et du sacramentel.

Au moment de son passage vers Dieu, il est très important que nous accompagnions Liubomyr par nos prières.

Prions, pour sa Béatitude Liubomyr Husar pour la paix et le repos de son âme !

Prions, pour sa Béatitude Sviatoslav Shevchuk, son successeur de 46 ans, qui doit porter sur ses épaules toute la charge de l’Eglise dans cette période de guerre et de souffrances dans le pays !

Prions, pour que le Seigneur nous accorde de faire nôtres les vertus de Liubomyr Husar et de les mettre en pratique !

Vitchnaja pamyat !

A sa mémoire éternelle !

Paris 1er juin 2017

+ Borys Gudziak

Inscrivez-vous

Pour recevoir les dates de diffusions et les programmes des prochaines émissions :

Prier avec les Orientaux

Prière proposée par les soeurs du monastère Grecque-Melkite-Catholique de l'Emmanuel à Bethléem Très sainte Mère de Dieu, nous t'invoquons comme Mère de l'Eglise, Mère de tous les chrétiens souffran...

Une émission des Eglises Orientales en France

Chrétiens Orientaux est consacré aux  Eglises non chalcédoniennes [Arménienne Apostolique, Copte Orthodoxe, Ethiopienne Tewahedo et Syriaque Orthodoxe] et aux Eglises catholiques orientales [Arménienne Catholique, Byzantine catholique en langue russe, Byzantine catholique en langue française, Chaldéenne, Copte catholique, Grecque-Hellène (Cargèse), Greco-catholique Roumaine, Greco-catholique Ukrainienne , Grecque-melkite catholique, Maronite, Syriaque catholique, et Syro-malabare (Inde)].

Replay : comment revoir les émissions ?

Les émissions sont disponibles pendant une semaine après la diffusion sur le site de replay de France Télévision : www.france.tv

Il n'y a pas de DVD commercialisé de l'émission.

 

Chrétiens Orientaux
Foi, Espérance et Traditions

Une émission des Eglises orientales présentes en France sur France 2 le dimanche de 9h30 à 10h00 - 1 dimanche sur 4 et jours de fête

Suivez-nous sur :

 

Nos liens

chemins-foi
RadioA
diocese-paris
oeuvre-dorient
logo-solidarit-orient.png
 

VOIR PLUS