Home

textes et homélies de la canonisation des martyrs arméniens
Sujet: textes et homélies de la canonisation des martyrs arméniens
Date d'envoi: 2015-04-24 20:27:40
Publication #: 165
Contenu:

Pour mémoire ce dimanche à 9h30 : émission sur la célébration des commémorations internationales religieuse du centenaire du Génocide.

ci dessous textes de la canonisation des 1.500.000 martyrs arméniens du Génocide : textes et homélies de SS Karekine II et de sa SS Aram Ier

 

 

PROCLAMATION AU SUJET DES SAINTS MARTYRS TOMBES POUR LA FOI ET LA PATRIE LORS DU GENOCIDE DES ARMENIENS

Au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit

Nous, Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens, et Aram I, Catholicos de la Grande Maison de Cilicie, par la puissance de la Sainte Trinité, par l’autorité du Christ transmise par les saints apôtres Thadée et Barthélémy, les premiers illuminateurs de l’Arménie, par l‘intercession de la Très sainte Mère de Dieu, de saint Grégoire, le second illuminateur des Arméniens, et de tous les saints, par la décision du synode des évêques et par le témoignage de la vie chrétienne de notre peuple,Nous plaçons parmi les saints les victimes du Génocide des Arméniens et proclamons le 24 Avril jour du souvenir des saints martyrs tombés lors du Génocide des Arméniens au nom de la foi et pour la patrie.Aussi, vous bénissant de nos voix, ô inoubliables saints martyrs, nous vous supplions de recevoir nos prières et d’intercéder pour nous afin que nous aussi, inlassablement et d’un amour sans crainte, nous rendions gloire au Père, au Fils et au Saint Esprit, maintenant et toujours et dans les éternités d’éternités. Amen.

Adresse de sa Sainteté Karékine II, Patriarche suprême et Catholicos de tous les Arméniens

A l’occasion  de la liturgie de sanctificationdes victimes du Génocide des Arméniens.

Saint Etchmiadzine le 23 Avril 2015

Heureux si vous êtes outragés pour le nom de Christ,car l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous.(1ère épître de Pierre, 4, 14).

Chers frères et sœurs,

Sous la protection de l’Ararat biblique, en notre saint siège d’Etchmiadzine institué par le Christ lui-même, rassemblés en ce lieu sacré, dans une prière commune nous rendons grâce au Seigneur Tout-Puissant pour tous ses dons. Nous glorifions le Père céleste qui a donné à notre nation la force de surmonter les malheurs qui ont émaillé son histoire séculaire, de se relever de l’horreur que constituait le Génocide des Arméniens et d’accumuler victoires et réalisations dans une vie nouvelle.

Nous bénissons le Seigneur qui pare aujourd’hui de la couronne des saints les témoins du Génocide martyrisés au nom de la foi et de la patrie. Grâce à leur intercession, nous emplirons nos vies de son intarissable miséricorde.

Tout au long des cruelles années du Génocide, des millions d’enfants de notre peuple ont été déportés de manière planifiée pour être massacrés, en endurant l’épreuve du feu et du fer, en goûtant au fruit amer des supplices et de l’affliction. Mais, bien que pris dans ces terribles tourments, face à la mort, ils demeurèrent fermes dans l’amour du Christ en témoignant de leur foi inébranlable, encouragés par les paroles de l’apôtre Pierre: « Heureux si vous êtes outragés pour le nom de Christ, car l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu, repose sur vous » (1ère épître de Pierre, 4, 14).

Témoigner du Christ par le martyr est une constante inséparable de la vie de notre peuple.  D’innombrables témoignages de foi, de vaillance spirituelle, de sainteté, de vertu et de renoncement à soi ont aussi été attestés durant la tragique période du Génocide. Les fils et filles de la nation arménienne qui étaient persécutés à cause de leur foi dans le Christ ont accepté en priant la voie du martyr et ceux qui les persécutaient avec une férocité sans bornes, se sont entêtés sans réussir à déraciner l’amour du Christ de la vie des Arméniens.

Le sang de l’Arménien versé pour Jésus Christ est devenu l’inébranlable étendard de la foi et du patriotisme planté dans les sables du désert. Tandis que le criminel s’endurcissait, l’Arménien disparaissait sans laisser de trace dans les tempêtes de l’histoire.

C’est armé de ce même dévouement au Christ et de l’amour de sa patrie que notre peuple s’est bâti une nouvelle vie nationale et spirituelle partout où il se trouvait dans le monde, et qu’il a vécu une véritable renaissance en Arménie orientale, sous la protection de son Etat arraché aux ruines et aux cendres.

Notre peuple a retrouvé sa voie grâce aux sacrifices, en combattant, en présentant à la conscience et la justice des hommes sa juste cause, en faisant mémoire dans ses prières des innombrables martyrs du Génocide.

Le martyrologe n’est pas une simple succession d’événement ou de preuves. Il est l’expression authentique de la foi qui se révèle à nous et face à laquelle la persécution et le crime, les jeux de la politique et les complots sont impuissants.

Le martyr relie la vie terrestre et l’histoire à une réalité céleste plus forte qui transcende le temps et mène vers l’Eternité conformément à la promesse du Seigneur « Ne crains pas ce que tu vas souffrir. … Sois fidèle jusqu'à la mort, et je te donnerai la couronne de vie »  (Apocalypse, 2, 10). En témoignant du Christ, nos martyrs, élèvent notre regard des événements terrestres vers la vie céleste en nous accordant, à nous qui sollicitons leur intercession, une grande joie spirituelle. Ils nous encouragent à nous confier au Seigneur, à ne pas appréhender face à l’adversité et à vivre notre foi dans cette vie qui nous est donnée par le Seigneur grâce à nos œuvres d’amour et d’espérance.

Aujourd’hui, depuis leur lumineux séjour du Royaume des cieux, parés de la couronne du martyr, les victimes du Génocide deviennent les saints protecteurs de la Justice, du Martyr et de la Paix.  Leur intercession apporte depuis les cieux la miséricorde divine et la grâce de Dieu là ou la Justice est affaiblie, là où la Paix est menacée et bafouée, là où les droits humains et ceux des peuples sont méprisés, où des menaces inouïes obèrent la vie des sociétés du fait des persécutions contre la foi et l’identité des peuples.

Chers fidèles, nous sommes aujourd’hui tous témoins d’une formidable métamorphose spirituelle de notre histoire à laquelle vous participez individuellement et collectivement. La sanctification des victimes du Génocide apporte un nouveau souffle vivifiant, la grâce et la bénédiction de Dieu sur notre vie religieuse et nationale.

Nous sommes convaincus qu’ainsi, par la sanctification des victimes du Génocide des Arméniens, nous tressons la couronne de la renaissance spirituelle de notre peuple. Le souvenir sacré de nos saints martyrs n’est plus celui de victimes et de défunts pour lesquels nous célébrons des offices, mais la glorification de soldats incorporels victorieux consacrés par le sang du Martyr.

Aujourd’hui, la foi et l’amour de la patrie de nos saints martyrs s’étend depuis Deïr Zor jusqu’à saint Etchmiadzine et Dzidzernagapert, depuis l’Arménie qui a recouvré son indépendance jusqu’aux territoires où les Arméniens de la dispersion ont rebâti leurs existences en renforçant leur foi inébranlable en la vie, dans une vision claire de notre renaissance, avec la ferme volonté de défendre notre juste cause.

Aujourd’hui, les prières de nos fidèles qui s’élèvent depuis les quatre coins du monde s’unissent à cette sainte liturgie à laquelle participent le Président de la République d’Arménie et la Première dame, notre bien aimé frère, le Catholicos de la Grande Maison de Cilicie, nos chers frères en Christ, les chefs et représentants de nos Eglises sœurs, les hauts dignitaires des Eglises arméniennes catholique et protestante, les hommes d’Etat arméniens et ceux des pays étrangers, les représentants des missions diplomatiques et des organisations internationales.

Sollicitant pour la première fois nos saints martyrs du Génocide, nous adressons nos prières au Seigneur afin qu’il bénisse et garde inébranlable sous sa protection notre peuple et l’humanité toute entière, qu’il étanche la soif de justice de notre peuple. Que par sa miséricorde divine, la Justice et la Vérité illuminent l’univers et qu’elles dissipent les ténèbres du crime qui obscurcissent la vie des hommes, afin que l’humanité connaisse prospérité et bonheur dans la fraternité et la concorde.

Que par l’intercession de nos saints martyrs, la Grâce, l’amour et la miséricorde de notre Seigneur Jésus-Christ soient avec vous et avec nous tous, maintenant et toujours. Amen.


Adresse de sa Sainteté Aram 1er, Catholicos de la grande maison de Cilicie

A l’occasion  de la liturgie de sanctificationdes victimes du Génocide des Arméniens.

Saint Etchmiadzine le 23 Avril 2015

Au nom du père du Fils et du St Esprit Amen

Vous qui, par la force du Saint Esprit, avez chassé le malin.

La Sainte Eglise Apostolique Arménienne par son rite, par quelques mots très simples mais d'une grande profondeur, caractérise ainsi les Saints. IIs sont emplis de l'esprit Saint et ils sont vainqueurs des malfaisants et de tous les maux terrestres. Ils sont les témoins du Christ.

C'est ainsi que furent tous les Saints tout au long de l'Histoire de l'église, en enseignant avec vaillance l’Évangile du Christ. Ils ont été les témoins du Verbe incarné, ils ont été les reflets de la lumière, porteurs des vérités divines, face aux maux, aux péchés, à la perversité des hommes. Les saints devinrent ainsi l'expression de la lumière face aux ténèbres du monde.

Par leur vie de sainteté, les Saints ont commencé leur vie céleste sur Terre. Ils nous ont montré la véritable voie qui mène vers la vérité absolue et la vraie vie. C'est à dire la voie du Christ. C'est ce chemin qu'ils ont suivi à la suite  des Saints apôtres Thaddée et Barthélémy jusqu'à Saint Grégoire l'Illuminateur, depuis les pères de l'Age d'or jusqu'à Saint Grégoire de Narek, jusqu'à Saint Nersès Chenorali et Grégoire de Tatèv.

Au zénith de la vie spirituelle de notre peuple, ils sont devenus par leurs actions, des astres brillants. Par leurs vies de Sainteté, ils ont donné de la profondeur et un but à la vie de notre peuple.

Les Saints de l’Église arménienne, ont d'abord été reconnus par le peuple, puis ensuite seulement été sanctifiés par l'autorité ecclésiale.  L’Église a ensuite bénie ceux qui dans notre peuple, ont vécus la présence de Dieu, ceux qui ont offert leur vie pour leur foi et leur Patrie.

Les Saints de notre Eglise, ne peuvent se résumer à des reliques. Ils sont l'image vivante et vivifiante de Dieu dans notre peuple. Ils ont sanctifié la vie de notre peuple, ils ont transfiguré notre histoire,  ils ont illuminé les chemins enténébrés de nos vies.

C'est ainsi que furent également nos 1.500.000 de victimes du Génocide des Arméniens. Durant ces 100 dernières années, ces victimes qui sont devenus des Saints ont vécus à nos côtés. Ils nous ont clairement indiqués la voie et donné un but. Par leur foi, nos saints martyrs ont stimulé notre Foi. Par leur espérance, ils ont imprégné nos vies.

Aujourd'hui, dans la vie de notre peuple, au nom de la Foi et de la patrie, ces Saints martyrs qui ont versé leur sang, nos saints martyrs, sont sanctifié par notre Eglise.

Réjouis-toi sainte Eglise, parce que ayant vécu pour la Sainte Foi chrétienne, ayant fait vivre cette foi dans nos vies.

Aujourd'hui, nos 1.500.000 de victimes, deviennent Saints et par leur présence sanctifiante, ils illuminent notre Eglise.

Réjouis-toi peuple arménien, parce que aujourd'hui nos 1,5 M victimes viennent rejoindre la cohorte de tes héros et de tes Saints martyrs.

Durant ces 100 dernières années, nous avons sans cesse fait mémoire de nos victimes, ils ont vécu à nos côtés, et sont devenus une réalité existentielle par leur foi et par leur combat en faveur de la justice. Durant ces 100 dernières années, nous sommes souvenus de nos martyrs, et nous les avons rappelé. Affirmant ainsi que nous ne les oublions pas. Malheur aux peuples qui oublient ses martyrs.

Nos 1.500.000 de martyrs canonisés, demeureront dans la vie de notre peuple, et vont devenir des repères permanents, en rappelant à notre peuple sa Foi chrétienne. Ils enseignent la vraie voie authentique et des valeurs évangéliques que le peuple doit vivre et faire vivre. Nos Saints martyrs doivent devenir dans notre vie des artisans de Sainteté, stimulant nos vies et fortifiant et consolidant notre volonté.

Durant ces 100 ans, nous nous sommes souvenus de vous, ô Saints martyrs du peuple arménien, nous allons continuer de nous souvenir de vous et de vous rappeler au monde.

Et surtout nous allons exiger du monde, conformément à votre Saint legs, fidèle à votre testament, le rétablissement de nos droits bafoués.

En ce moment de réjouissance spirituelle, sur la terre sacrée de la patrie, sous les voûtes de St Etchmiadzine, face à l'Arménie occidentale et à la Cilicie, face à l'Ararat qui incarne l'immortalité du peuple arménien, en tant que peuple arménien, nous renouvelons notre Saint serment, de rester fidèle au testament de nos martyrs.

Ô martyrs du peuple arménien, conservez et protégez notre chère patrie, transfigurez la vie de notre peuple en diaspora et montrez-nous la voie qui va conduire notre peuple vers l'éternité, la justice et une juste réparation. Gloire à Toi Seigneur, Gloire à Toi pour tout ce que Tu nous donnes !

Pour s'inscrire à la newsletter de l'émission de l’émission « Chrétiens Orientaux » : dates, programmes, liens et visionnage sur le net : www.chretiensorientaux.com

 

 

 


1

 

Your Subscription:

 

1
.

Powered by Joobi


Copyright © 2017 Chrétiens Orientaux - Foi, Espérance et Traditions. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.